Dermopigmentation en 3D pour les aréoles mammaires

Dermopigmentation en 3D pour les aréoles mammaires

Si vous aussi, vous avez subi une opération suite à un cancer du sein ou que vous avez des cicatrices trop voyantes au niveau de votre poitrine que vous souhaitez cacher, essayez la dermopigmentation en 3D. Comme son nom l’indique, la reproduction de votre aréole mammaire est pareille à la réalité. Vous n’avez aucun souci à vous faire quant au résultat. De plus, l’opération n’est ni douloureuse ni nocive. Si vous vous confiez à un expert, vous allez même être stupéfaite.

La 3D-pigmentation pour recréer l’aréole mammaire

Vous souhaitez reconstituer votre aréole mammaire ? Pas de problème. Grâce à la dermopigmentation d’aréole mammaire en 3D vous pourrez sans aucun problème retrouver votre belle apparence physique et cela sans recourir à des effets secondaires ni à la douleur. La science et la technologie vous ont donné une deuxième chance de retrouver votre féminité et votre beau physique malgré cette douloureuse étape de votre vie.

En effet, cette technique consiste en l’implantation minutieuse de pigments spécifiques dans la couche superficielle de votre épiderme afin de redessiner gracieusement votre aréole mammaire et afin de donner un vrai effet trompe l’œil. Les seules personnes capables de réaliser cette chirurgie doivent être uniquement des experts dermographes qui ont suivi des formations spécialisées pour cela.

Quel est l’intérêt de recourir à cette opération ?

Eh oui, vous ne devez vous confier qu’à un expert dermographe si vous êtes décidé à passer à cette étape. Notez que le rôle de votre dermographe n’est pas seulement de subvenir à votre reconstruction non seulement physique, mais surtout psychologique. Grâce à cette nouvelle technique chirurgicale ciblant principalement la zone de la poitrine, les femmes retrouvent confiance en elles et acceptent facilement leur corps.

De plus, par rapport aux autres interventions chirurgicales, la dermopigmentation en 3D d’aréole mammaire est moins douloureuse. Cependant, cela dépend de la zone à traiter. Mais en général, la peau du sein est d’origine dorsale et est moins sensible que la peau d’origine abdominale.

Et vous savez quoi ? L’opération ne dure qu’entre 310 à 45 minutes et aucune douleur n’est ressentie à la fin du geste. La seule sensation que vous aurez est semblable à ce que vous sentez lorsque vous vous exposez au soleil durant quelques heures. Et pour diminuer cette sensation de « brûlure », votre dermographe devra vous appliquer des poches de froid.

Enfin, vous n’avez aucune crainte à vous faire quant à la sécurité et à la qualité des outils utilisés pour réaliser cette opération, car il est à souligner que les pigments utilisés pour cela sont contrôlés et cela se vérifie par le marquage CE si c’est au  niveau européen. Sur ce, vous pouvez également consulter la liste des pigments interdits pour cette opération avant de vous y lancer.

Et ce n’est pas tout. Ces outils sont également soumis au décret du 3 mars 2008 définissant les règles de fabrication, de conditionnement et d’importation des produits de tatouage et interdisant l’utilisation de certains composants classés comme dangereux.

Quand s’y lancer ?

Si vous êtes décidé à vous lancer, l’idéal est d’attendre un mois après la reconstruction de votre sein par ablation pour permettre à votre peau de bien se reposer avant toute autre intervention. Et cela, malgré les recommandations de certains spécialistes chirurgiens de procéder immédiatement à cette opération après ablation.

La première retouche suivra un mois et demi après la dermopigmentation en 3D et les autres tous les 3 à 4 ans, car les pigments réparateurs ne sont pas définitifs même s’ils sont durables.

Lire aussi:

Voici ici

Lire plus d’articles ici

Related Posts