trisomie

Trisomie 21 : comment prendre soin d’un bébé trisomique ?

Plusieurs associations œuvrent à apprendre aux publics ce qu’est réellement la trisomie 21. Ces organismes apprennent aux parents à comprendre la trisomie, à mettre en place des méthodes simples pour prendre soin de l’enfant, etc. Avoir un enfant trisomique reste une bénédiction. Ce n’est en aucun cas un fardeau exigeant du sacerdoce. Vous avez un enfant trisomique ? Vous souhaitez savoir ce qu’il faut faire pour prendre soin de votre enfant ? Poursuivez votre lecture !

Qu’est-ce que la trisomie 21 chez les bébés ? 

Pour commencer, il est impératif de donner une petite définition de ce qu’est réellement la trisomie. La trisomie 21 est une anomalie génétique. Comme son nom l’indique, il touche le chromosome numéro 21. Les manifestations de cette anomalie sont nombreuses : trouble de langage, difficulté d’apprentissage et retard dans le développement psychomoteur. Le bébé trisomique est donc perçu différemment par la société. Sur le plan affectif et relationnel, il mûrit moins vite que les autres enfants.

ÀLyon, plusieurs associations ont été formées dans le but d’accompagner les parents ayant eu un enfant trisomique. Les objectifs de ces associations sont :

  • Aider les parents à trouver des places en crèche ;
  • Aider les parents à comprendre la trisomie en mettant à leur disposition une éducatrice spécialisée ;
  • Faciliter l’intégration des enfants dans la crèche Lyon;

Dans une crèche, les enfants atteints de trisomie 21 s’intègrent très bien. Mais au vu de la complexité de la communication avec ces enfants, les auxiliaires reçoivent des formations spécifiques pour être parfaitement à même de s’occuper d’eux.

Quelles sont les particularités d’un enfant trisomique ? 

Les malformations congénitales du bébé trisomique sont principalement au niveau du cœur et des yeux. L’appareil digestif peut également être touché. Dans certains cas, la glande thyroïde est également déformée. Les parents doivent constamment être vigilants pour que le bébé puisse recevoir une prise en charge répondant à ses besoins.

Le développement psychomoteur du bébé trisomique est également retardé par les symptômes hypotoniques. Le bébé ne peut s’asseoir, en général, que vers un an. Il ne marche correctement que vers l’âge de cinq ou six ans.

Ces problèmes psychomoteurs sont aussi concomitants d’un retard intellectuel. En plus du retard intellectuel, il y a également un déficit au niveau de la capacité à se remémorer.

Les parents d’un enfant trisomique doivent regarder de très près les compétences des gardiennes s’ils souhaitent le mettre en crèche. Ce mode de gardereste cependant à privilégier. Et pour cause, les auxiliaires ont reçu toutes les formations pour s’occuper des enfants au cas par cas.

Quels soins indispensables pour le bébé trisomique ? 

Bien évidemment, comme le bébé trisomique a des anomalies congénitales, il a besoin de suivi médical régulier. Une santé fragile nécessite une prise en charge spécifique. Dès la naissance, il est conseillé aux parents de se rapprocher d’un médecin qui pourra suivre de près la santé de l’enfant. L’objectif de ce suivi de proximité est de prévenir les complications liées aux malformations.

Un enfant trisomique a également un système respiratoire très fragile. Il est donc important de nettoyer régulièrement son nez. Ce, afin de limiter les risques qu’il soit exposé au rhum ou infections pulmonaires.

Par ailleurs, les parents doivent également faire attention à l’alimentation de l’enfant. Le système digestif de l’enfant étant très fragile. Les légumes, les poissons (riches en oméga-3), la viande de poulet sont à privilégier.

Comme précité, les yeux d’un enfant trisomique doivent également être suivis de très près. Le bébé doit avoir un ophtalmologue.

Si l’enfant est placé en crèche, il est avec ces gardiennes du lundi au vendredi. Ces dernières doivent être parfaitement à même de vérifier les paramètres qui indiquent si l’enfant trisomique est en bonne santé ou pas.

Enfin bref, il est vrai qu’un enfant trisomique nécessite des soins particuliers au quotidien. Néanmoins, si les soins sont conférés avec amour et tendresse, l’enfant se sentira à l’aise, compris et aimé. Son développement intellectuel ne pourra se faire que s’il se sent en sécurité avec ses parents, ses gardiennes et sa famille.

 

Besoin d’autre article, cliqué sur cette page.

 

Related Posts